• b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus

Samedi 27 Octobre 2018 il est 7h30

Daniel, Arnaud et Sébastien prennent la route

et bonne route

Souhaitons leur bon courage

5097 KM

Après quelques heures à rouler au soleil de l'été indien...

arrivée en Espagne sous la neige!!!

carburant pour les uns

un petit remontant pour tout le monde

tortillas pour les autres

avant de reprendre la route direction le sud de l'Espagne

Dimanche midi

arrivée à Séville

puis Tarifa dimanche soir

Après l'effort

le réconfort

Le Maroc vu de Tarifa

lundi matin  8 heures embarquement pour Tanger

Ils sont bien arrivés à Tanger où ils attendent un document pour pouvoir reprendre la route

Lundi soir, toujours bloqués au port de Tanger

Au milieu des camions dans un concert de klaxons ...

... mais où ils ont mangé les meilleurs keftas!

La bonne humeur reste de mise

RECORD BATTU !

Ils sont restés bloqués à Tanger très exactement

31heures et 33 minutes! Ils racontent :

La libération c'est juste en face

Merci au passeur

youpi on est sorti du port !

et après un bon p'tit déj' marocain on peut reprendre la route

nous profitons de l'autoroute pour rouler...rouler... et rattraper le temps perdu...

...et arriver à Tan-Tan Plage

Nous sommes mercredi 31 octobre, nous avons parcouru 3286 kilomètres

...et arriver à Tan-Tan Plage

Nous sommes mercredi 31 octobre, nous avons parcouru 3286 kilomètres

...mais sans rien perdre des magnifiques paysages qui s'offrent à nous...

Jeudi 1er Novembre

Malgré 5 contrôles de police et une tempête de sable, ils ont aujourd'hui parcouru 1000 km sur des routes en plus ou moins bon état et ne sont plus qu'à 80 km de la Mauritanie

Samedi 3 Novembre

Traversée du no man's land entre le Sahara Occidental et la Mauritanie

Sébastien raconte :

"Hier soir, nuit tranquille à côté de la frontière mauritanienne. Aujourd’hui grosse attente aux frontières marocaines et mauritanienne ( grève des sahraouis sur le no man's land et groupe de 40 hollandais qui passaient la frontière pour un rallye et qui nous ont mis 2 h aux visas!!! D'accord ils étaient prioritaires)
Bref, les aléas du direct...."

Ils ont eu pas moins de 10 contrôles de police durant la traversée de la Mauritanie, mais qui, grâce à leur super préparation, se sont très bien passés!

Levés dès 6 heures ce matin ils ont parcouru près de 450 km avant d'atteindre le Fleuve Sénégal qu'ils ont traversé vers 14 h

Le responsable de la Croix Rouge Sénégalaise les attendaient ....ils devraient arriver à Dakar dans les heures qui viennent

Et voilà, enfin arrivés avec plus de 3heures de retard samedi soir suite à d'énormes bouchons au niveau de Pout 

Dimanche 4 novembre

nos trois baroudeurs se sont reposés

alors le travail reprend !

Ils vont pouvoir vider le véhicule....

...pour une remise officielle aux responsables de la Croix Rouge

 Le maire de la ville de Casamance en blanc, François Sall de la Croix-Rouge en violet,  en bleu le secrétaire général de la Croix-rouge à Dakar, originaire  de Goudomp, ville de Casamance où sera remise l’ambulance.

Dernière ligne droite : en route vers la Casamance

Colette raconte :

 

"Nous sommes partis de Dakar le lundi 12 à 10h le matin, l’ambulance étant conduite par un chauffeur de la Croix-Rouge, accompagné d’un responsable de la Croix-Rouge et nous la suivions avec notre véhicule personnel. Arrivés à la frontière de la Gambie, de nombreux contrôles de police, de douane, mais la Croix-Rouge avait un ordre de mission, ce qui facilitait les passages.  Une fois à Ziguinchor, le maire de Goudomp nous attendait. Il restait 45 km à parcourir dans la nuit, et sur une route semée d’embûches. Le maire faisait ouvrir les barrières pour nous laisser passer, car interdiction de rouler la nuit sur les routes à risques de Casamance. Nous sommes arrivés à Goudomp à 22h30 (450km) bien fatigués.

La remise s’est faite le mardi 13 après-midi. Ensuite nous avons fait 2 jours de tourisme dans le sud Casamance (Ziguinchor, Cap Skiring, Elinkine, Cachouane) et sommes rentrés en passant par Banjul où nous avons eu des difficultés : il fallait payer un visa de tourisme pour retraverser la Gambie !!! Nous n’avons attendu que 4heures grâce à des bénévoles de la Croix-Rouge Sénégalaise qui opéraient au port de Banjul. Puis sommes rentrés sur Dakar à minuit.

Dès le vendredi, rendez-vous sur le terrain des maraîchers pour faire avancer le projet. Que de difficultés rencontrées !!! mais l’espoir et la ténacité sont toujours présents et nous sommes optimistes pour le démarrage."

Résumé en images

Passage du fleuve Gambie par le bac

Présentation du véhicule au préfet de Goudomp en Casamance

Hôpital neuf où sera entreposée l'ambulance

Hotel de ville de Goudomp

Des jeunes de la Croix-Rouge saluent leur président

Puis remise des clés de l'ambulance selon un protocole très élaboré

Le président d'Acigal les remet au président de la Croix-Rouge de Casamance ....

.....qui les remet au maire de Goudomp.....

.....qui les remet au préfet de région.....

.....qui les remet au médecin chef de l'hôpital.....

Photo de famille pour conclure cette épopée et cette belle amitié

franco-sénégalaise