Mercredi 5 Octobre

Arrivée finalement à 21h30 à GUICHEN. Bien roulé, peu de pauses.

Dès le lendemain matin, achat des billets d’avion pour un départ le vendredi. L'idée est de rejoindre Daniel et Christiane qui nous attendent à Dakar pour pouvoir se mettre au travail le plus rapidement possible.

Vendredi, départ à 7h00, arrivée à Dakar le soir. Daniel nous attendait à l'aéroport. Le samedi, et le dimanche sont consacrés  à la visite d'amis après trois ans… Par la même occasion nous nous voyons gratifiés d'un prêt de voiture pour la totalité de notre séjour !

Lundi, un ami de Samba met à notre disposition  un logement vers Saly afin que nous soyons au plus près de notre terrain d'action. Un grand merci à tous ces amis sénégalais pour l'aide apportée avec tant de gentillesse.

Nous avons une longue conversation  avec Ibrahim, l'ami de Samba, au cours de laquelle nous évoquons les activités d'Acigal. Nous en venons à parler de notre consternation d'avoir été contraints de laisser l'ambulance en Espagne. Il nous dit alors être en relation avec une association de sénégalais vivant en Espagne dans la région de Bilbao (à 150km du lieu de la panne).

Nous faisons rapidement connaissance du président de cette association et  évoquons les possibilités pour sauver le matériel qui était resté à bord de l'ambulance.
Chantal reprend contact avec la casse pour savoir s'il était possible de récupérer les pansements et autres consommables médicaux laissés à bord de l'ambulance.

Elle a au téléphone, une employée de la casse qui lui explique qu’elle fait elle-même partie d’une association caritative en Espagne pour aider les Ehpad et que tout le matériel qui restait dans l'ambulance avait été récupéré et donné à ces établissements. Grand soulagement pour tout le monde, rien n'aura été perdu. Les fauteuils et béquilles qui restent stockés dans la casse seront récupérés par l'association Sénégalaise basée à  Bilbao.

 

 

Aujourd'hui, achats de marchandises pour les marchés de Noël. Demain, nous avons rendez-vous avec la Croix rouge... et les rendez-vous vont ensuite s'enchaîner