• b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus

Voici étape par étape le trajet  emprunté nos chauffeurs au volant de l'ambulance et du camion-pompier. 

Vendredi 23 février : à 18 h rassemblement place de la mairie à Acigné pour assister au départ fictif des véhicules qui prendront la route le samedi 24 au matin.

La 1ère étape s'est faite sans encombres. Ils ont roulé comme des pros et ont même atteint la ville de Vitoria Gasteiz où ils ont passé la nuit. Ils ont repris la route le lendemain matin, mais le camion est tombé en panne (filtre à gasoil) à midi au niveau de Salamanca. Pas facile de trouver des réparateurs un jour férié!!! Heureusement, ils ont rencontré des gens sympas et ont pu repartir, mais n'avaient parcouru que 180 km au lieu de 500km.

Nos vaillants chauffeurs , très déterminés, ont poursuivi leur route et à 21h30 ils roulaient toujours et se rapprochaient de Séville. 

3ème étape : Partis à 7h30, ils sont arrivés dans le port d'Algésira pour embarquer . A 13h15, les véhicules et les personnes sont dans le bateau et il largue les amarres.... Petits soucis, bloqués à la douane de Tanger.

L'attente est longue...Le contenu des véhicules est passé au peigne fin. Avant de repartir,  ils doivent attendre la caution morale de l'ambassadeur du Sénégal au Maroc. 27h!!! c'est mieux que 5 jours (Ils ont rencontré des personnes qui sont restées bloquées 5 jours). Pour faciliter le passage, ils ont dû passer par des transitaires.

Un peu de détente dans le bateau avant d'affronter les douaniers marocains.

Le sésame en poche, les voilà repartis, cap sur Larache à 100km au sud de Tanger où ils se sont posés vers 21h30 pour se restaurer et passer la nuit. Du luxe pour Jean-Pierre : il a de l'eau chaude pour sa douche!!!

Après un repos bien mérité, ils reprennent la route cap sur Marrakech. Des temps de pauses sont nécessaires pour se dégourdir les jambes... Les pro de la conduite (Pierre, Gérard, Jean-Pierre) sont tombés en panne sèche avec le camion!!! (un peu excusables car la jauge ne fonctionne plus) peu avant d'arriver à Marrakech. Heureusement, ils avaient prévu des jerricans en réserve...

16h : Marrakech où ils vont se séparer de Maryvonne qui a une mission à accomplir.

Puis direction Agadir où ils passeront la nuit.

Pas facile de rouler pendant 200km sous des trombes d'eau et vent violent. Arrivée à Agadir à 20h45. Un ami marocain de Jeanne-Marie et Bernard (qui sont en vacances à Agadir) leur a indiqué un bon hôtel où un couscous les attendait. La nuit devra être réparatrice. Les experts en mécanique signalent que le camion-pompier, après 2800 km, est bien rôdé!!!

Après un bon repas, ils reprennent la route direction Laâyoune.Contrairement à la France en ce moment, ici c'est la désableuse qu'ils croisent sur la route.

 

Et re!!! panne sèche, à 800 m de la station. Cette fois, c'est Daniel le responsable, toujours par souci d'économie, il voulait attendre de faire le plein car l'essence est très bon marché. Il devait pousser le camion, mais il restait de la réserve. Ouf!

Arrivée à Laâyoune, à 21h. Ils sont solides nos chauffeurs, le matin lever à 6h/6h30 et le soir coucher à 22h/22h30, mais l'ambiance est au beau fixe.

En route direction la frontière mauritanienne. Tout roule... sauf que Jo, qui conduisait l'ambulance, distrait ou myope, ou soucieux d'avoir laissé Maryvonne à Marrakech, n'a pas vu un énorme trou (nid de chameaux) et là le moteur s'arrête. C'est alors que Pierre, avec sa combinaison de mécano, Chantal, la manutentionnaire, et Gérard, le sage s'affairent le nez dans le moteur. Soudain une idée de génie : et si on vérifiait le carnet de bord du véhicule... Génial, ce n'était qu'une sécurité. Elle est super cette ambulance. Les voilà repartis et arrivent à Aousserd où Daniel avait réservé un hôtel à 90 km de la frontière.

Voici l'hôtel à Aousserd. A la sortie, le matin, 3 petits "autostoppeurs" ravis de se retrouver aux commandes du camion. A coup sûr, ils deviendront pompiers. 

Enfin la frontière!!! Jean-Pierre, perché sur le toit du camion pour voir la Mauritanie en plein jour. Quelle surprise!!! Une file interminable  de camions
Photo de groupe avec les passeurs, après la douane. Petite pause méritée après l'attente. Le casse-croûte est le  bienvenu  avant d'atteindre Nouakchott, à l'auberge où ils ont pu apprécier des langoustes 

Dimanche 4 mars :Départ à 8h direction Rosso, la frontière sénégalaise. Admirez l'état  de la route : 270km à slalomer entre les trous. Jo,  étant licencié, n'a été autorisé à conduire (il a perdu tous ses points!!) et les trous les plus importants ont été évités. Arrivée à Rosso à 13h.

Et les heures d'attente continuent : 3h20 à Rosso Mauritanie avant de prendre le bac pour traverser le fleuve Sénégal. Arrivée à Rosso Sénégal après 1/4 h de traversée.  Attente 2h avec discussion animée et houleuse. Après 1h de route, arrivée à St-Louis : recherche d'un hôtel où les véhicules étaient stationnés en sécurité. Soirée au resto très conviviale. Le lendemain matin lundi 5 mars, visite de St-Louis en calèche : le guide très intéressant et compétent. A 12h , départ pour Dakar.

Lundi 5 mars : Dakar

19h . Les voilà arrivés, après 10 jours d'un périple semé de surprises, bonnes et moins bonnes. Ils ont géré comme des chefs. Aucun "bobo", seulement des stygmates de fatigue, ce qui ne les a pas empêchés de trinquer au champagne pour fêter l'aventure réussie!!!

... Un grand bravo !!!

Après une bonne nuit, dans des lits confortables, et de l'eau chaude!!!, dès 10h, présentation de l'ambulance à la Croix Rouge, en présence de François Sall, notre interlocuteur  et le secrétaire général de la Croix-Rouge, et du président.

Mercredi 7 mars : livraison de l'ambulance Après avoir dispatché les médicaments pour les 3 centres de santé + Thor , lieu de remise de l'ambulance, un accueil chaleureux  nous attendait. Nous avons d'abord salué le "lion du Sénégal" 86 ans, lutteur international, qui était malade et qui était à l'initiative de ce projet.

Ensuite, nous nous sommes rendus à la place du village où une foule nous a accueillis au son des djembés et danses. 

Une dernière photo de l'ambulance en présence du président de la Croix Rouge sénégalaise, du représentant de la Croix Rouge locale.

 Après de nombreux discours des officiels, le discours de Daniel, président d'Acigal, traduit simultanément en wolof pour la population, par Mr Mbengue.

Signature du protocole et remise des clés

Jeudi 8 mars :

Remise du camion à l'Etat Major des pompiers de Dakar.

 Un accueil solennel nous a été réservé au Mess des officiers, (boissons, café, gâteaux..)

Puis Gérard a pris la parole, au nom d'Acigal, pour remercier les donateurs, l'association "Pompe- France-Chili-Morbihan" et le SDIS du Morbihan.

Remise des clés du camion, en présence de Mr Victor TINE, général de brigade des sapeurs pompiers, de Mr Cheikhou CISSE, secrétaire général au ministère de l'Intérieur, de Mr Samba MBODJ, conseiller technique du ministre de l'agriculture, de Daniel LEBON et Gérard CORRIGNAN

Trophée offert par le général, commandant de la Brigade Nationale des Sapeurs Pompiers.

Déchargement,  inventaire et comptabilisation de l'ensemble du matériel et équipement pour les pompiers.

Le camion a été pris en main immédiatement  par les services techniques sur les recommandations de Pierre, l'expert en mécanique. Vu l'état du filtre à air, une révision n'était pas superflue...

FIN de la "traversée du désert".

 Remise des "bijoux" en excellent état. Nous leur souhaitons longue vie ...